Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 22:13

 

Déserter et la langue et la terre, les dunes le sable et ces voix qui emplissent la bouche. Déserter toujours Tarik sait qu’il s’agit de déserter, partir, rendre les armes comme chacun doit rendre les armes à vingt-cinq ans, et seulement avancer, déserter. Vivre si loin mais vivre. Devenir le chemin. Faire confiance au nom. Déserter le souvenir, déserter la guerre qui depuis des années. _____________________ Tarik est perdu il a ________________
_______ vingt-cinq ans _________ il a déserté ______________
___ et _____________ le souvenir ________________________
sous le sable le père la _____________ mère _______________
_________________________ les ________________________
_____________ sourire // voix // bouches

 

                                   angles étranges

 

                  balles // bombes // obus

 

                                                     seulement les

                                                     dunes le

                                                     sable

 

                  la guerre

 

Tarik a vingt-cinq ans, il est jeune, il est égaré. Tarik a vingt-cinq ans il est perdu et à vingt-cinq ans, il faut déserter. Seulement habiter la frontière, la limite. La faille. Tarik a un nom et ce nom, ses parents, chemin première étoile, le lui ont confié comme on confie _______________
___________________________ un égarement.

 

 

 

 

Tarik a vingt-cinq ans, cela fait cinquante ans que Tarik a vingt-cinq ans, peut-être des siècles et des silences. Tarik a vingt-cinq ans, il a connu la dislocation des corps. La combustion des chairs. La fracture des os. Mais à la mort Tarik a toujours opposé le rire. Car c’est bien la seule protection, le seul chemin contre et vers l’inévitable désastre. Tarik a raison, rien n’est plus drôle que ce monde bien délimité, bien découpé, bien organisé et pourtant sens dessus dessous.

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories