Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 10:46

 

 

Les éditions A.T.I. (Assaut du Théâtre Imaginaire) viennent d’être créées. Et à cette occasion, quoi de plus approprié que de lancer le premier numéro de la revue l’Assaut – éditée par ces mêmes éditions A.T.I. – sur le thème « Naissance(s) » ?

L’Assaut cherche résolument à donner à entendre les nouvelles voix de la poésie, sous toutes ses formes : des textes assez expérimentaux, aussi bien sur le plan de la langue que de la typographie (par exemple, « Ils viennent », d’Amandine Morin, ou « Nous », de Didier Bourda), côtoient des écrits plus « sages » mais non moins intéressants, ainsi que des photos, dessins, peintures.

Parmi les 36 noms que l’on retrouve, des auteurs connus voisinent avec d’autres plus discrets. C’est avec plaisir que l’on peut retrouver certaines des personnes qui participent ou ont participé à Tapages : Patrice Maltaverne, Alain Helissen, ou Christophe Esnault.

Le format de la revue, tout en hauteur, est d’une très belle réalisation graphique. L’impression des images couleurs est de bonne qualité, et la couverture (souple et à rabats) offre un toucher particulier. La tranche, cousue de fil rouge, est rappelée par les liserés rouges délimitant les pages. L’Assaut réussit son pari : se démarquer, ou plutôt, se faire remarquer.

On regrettera toutefois la brièveté du format, mais peu de revues, aussi bien conçues, et ouvertes aux différentes voix poétiques, sont aujourd’hui disponibles. Il serait dommage de s’en priver.

 

Revue L’Assaut, n°1, éditions A.T.I., 60 pages, 8€.

 

Pour commander, écrire à :

 

Association ATI

7 rue Bordenave d’Abère

64000 Pau

 

www.atieditions.com

 

 

note-lecture-revue-lassaut-n-1-alain-helissen-L-YN5K0i.jpg

 

 

 

                                                                                       Yannick Torlini

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories