Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Top articles

  • tu pars je vacille (extraits), de Serge Ritman

    10 octobre 2011 ( #Textes )

    ne m’en veux de ces chutes bouts déchets restes d’une nuit lumières scotchés couturés remembrés en arrangements improvisés ces étoiles toutes tiennes comme ribambelles accrochées aux mâts de cocagne bien savonnés pour y glisser de tout son long et si...

  • Cairn, de Yannick Torlini

    22 septembre 2011 ( #Textes )

    sans cesser jamais à jamais poursuivre la marche dans / depuis les à jamais jours / mois / années caillasses sans cesser jamais la zone libre la zone à jamais à arpenter à jamais sans cesse caillasses îlot de chair / terre / pierre à arpenter zone libre...

  • Matin [roman somnambulique] 2, de Yannick Torlini

    09 septembre 2011 ( #Textes )

    tu t’éveilles au son de ce qui ne viendra pas. tu t’éveilles encore au milieu de tant et tant et tant de. tu t’éveilles encore matin dans ce matin concédé à l’attente d’un ressassement. tu t’éveilles. à nouveau. tu t’éveilles c’est un jour quelconque...

  • "Fungi Fragment Fugitif ou le réel contaminé" (extrait 3), par Bertrand Secret

    30 août 2011 ( #Textes )

    [...] « Tout corps persévère dans l'état de repos ou de mouvement uniforme en ligne droite dans lequel il se trouve, à moins que quelques forces n'agissent sur lui, et ne le contraignent à changer d'état » La trajectoire normalement linéaire devient circulaire,...

  • "Fungi Fragment Fugitif ou le réel contaminé" (extrait 2), par Bertrand Secret

    04 septembre 2011 ( #Textes )

    Eau terre sang Mes yeux regardent à l’intérieur Traversent les dimensions Infiltrent paroi amniotique Jusqu’aux alvéoles et replis multiples Invente excroissance Antennes prothèses translucides Ombilicale raciné Cheveux volubiles cherchent lumière jusqu’au...

  • Zone libre, de Yannick Torlini

    06 août 2011 ( #Textes )

    … encore et encore la rugosité gorge ___ _____________________________ … … encore et encore la rugosité langue __ ___________________ zone libre se convaincre d’un geste l’œil dans l’œil regard dans la convexité de l’image terre et caillasse et gravier...

  • Ma mitraillette est toujours chargée, de Catfish McDaris

    29 juillet 2011 ( #Textes )

    J’ai balancé mon poing dans un mur de brique par frustration suite à des commentaires sur mon écriture « Tu te fais combien ? » « Tous tes potes c’est des zozos et des tantouses » « Tu deviens pédé ? » « T’es de nouveau à court de timbres ? » « Tu causes...

  • matin [roman somnambulique], de Yannick Torlini

    18 juillet 2011 ( #Textes )

    […] non pas éveil, mais déséveil. dans chaque drap du social, de l’existentiel, du mental-mantal. non pas éveil, mais déséveil. matin n’est pas une fatalité, est un déséveil. matin est l’infini de la fatalité. matin est un choix de déséveil. matin est...

  • Yannick Torlini dans le N°20 de la revue N4728

    20 juin 2011 ( #Actualités )

    Nous signalons la parution de 9 textes de Yannick Torlini, issus du recueil en cours Paysages du corps duel, dans le numéro 20 de la revue N4728. Pour se procurer la revue : abonnement à 25 € pour 2 numéros (15 € pour les étudiants et chômeurs), ou bien...

  • Please don’t let me be misunderstood, JD Lemarié

    16 juin 2011 ( #Textes )

    Please don’t let me be misunderstood Je voit dans ton visage un œil Qui voit dans mon visage un œil Qui voit un œil dans tous les visages Et je regarde le silence de cet œil Démultiplié autour de toutes ces bouches Closes Je n’existe pas dans le reflet...

  • Langue du passager, de Yannick Torlini

    01 juin 2011 ( #Textes )

    être absent absenté à soi place le point de fuite de nous peut-être quelque part par-delà le nous comment faire en sorte que rien ne sorte du plein de rien tout ne sera jamais tout le corps une consistance impossible *** pourrait-il être pourrait-il n’être...

  • Élévénement, de Adrien'

    28 mai 2011 ( #Textes )

    Jouet sordide chœur tombé plafond sendrésailles ailes peut-être mais plus que pourri parce que car Hostile clique frite grattez z zzz que parce que je vous tendrai de noir page froissée humecte sec vit vite visite c'est pas le train Bon Je voulais scire...

  • Quelques rendez-vous

    24 mai 2011 ( #Actualités )

    Performances et lectures de Franck Doyen : LECTES&URES Le 6 juin 2011 à 20h00 - Périphériques du Marché de la Poésie - MAISON D'AQUITAINE PARIS - pour l'Atelier de l'Agneau éditeur (http://atelieragneau.free.fr/) Le 7 juin 2011 à 19h00 - en marge des...

  • amatemp11, de Mathias Richard

    14 mai 2011 ( #Textes )

    SEXIT / (*) La première fois que j'ai marché, c'était dans la merde. / ne gaspille pas la lumière du jour / rien n'est pareil à rien / J'aime J'aime J'aimeplus il y a 8 secondes Commenter J'aime J'aime J'aimeplus il y a 29 secondes Commenter J'aime J'aime...

  • Le choix des armes, de Patrice Maltaverne

    12 mai 2011 ( #Textes )

    (collage d’après la paraphrase simultanée de trois bandes dessinées) Il y a toujours quelqu’un pour délivrer Amandine Axel le prince à la jeunesse qui décline dans la désolation La reine-mère des termites télépathe LE VIEILLARD ANTHROPOPHAGE L’enfant...

  • L'amateur de poèmes sur les pommes de terre, de Patrice Maltaverne

    10 mai 2011 ( #Textes )

    ooooooooooooooooooooooooooiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiaiaiiiiiiaiiaiiiaiiaiiaiiiiaiia ooooooooooooooooooooooooooiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiaiaiiiiiiaiiaiiiaiiaiiaiiiiaiia ooooooooooooooooooooooooooiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiaiaiiiiiiaiiaiiiaiiaiiaiiiiaiia...

  • La Métamort, de Yannick Torlini

    06 mai 2011 ( #Textes )

    C’est ainsi que nous crevons, peu à peu : mains fermées, yeux vitreux, bouche ouverte, une pissotière à la place de la poitrine. Dehors la rumeur des voitures ne faiblit pas. Dehors un semblant de vie persiste faible. Si seulement. On erre nos fantômes...

  • La peau des vieux, par Alice Popieul

    05 mai 2011 ( #Textes )

    La peau des vieux Née épaisse et adhérente, la peau n’est alors plus qu’un fin drap posé sur les chairs, à force d’amincissement. De plus en plus près de s’envoler au premier coup de vent, elle se ramasse pourtant du côté où l’on se penche, attirée par...

  • Hypothèses de cuisine, de Philippe Païni (Hypothèse 7)

    29 mai 2011 ( #Textes )

    je pourrais dire dialogue ici ce qui se passe entre nous et même si l’évidence répond que je suis seul à parler et j’entends son rire gras mais on peut rire en retour de l’évidence en répondant à sa réponse qu’elle est sourde au point de ne pas entendre...

  • Hypothèses de cuisine, de Philippe Païni (Hypothèse 6)

    22 mai 2011 ( #Textes )

    l’as-tu en tête cette cuisine mais déjà je sais que cent fois elle fut l’unique envol de ta tête si bien que cent fois (mais le nombre n’est pas même une approximation puisque tombant nous ne pouvons compter) cent fois déjà la cuisine et ta tête se sont...

  • Hypothèses de cuisine, de Philippe Païni (Hypothèse 5)

    15 mai 2011 ( #Textes )

    je te l’ai dit tout se tient aussi sûrement que cette assiette et la nécessité de vivre aussi sûrement que la forme d’un arbre et les courants d’airs auxquels il est quotidiennement soumis il a fallu des milliers d’années avant que cette assiette vienne...

  • Hypothèses de cuisine, de Philippe Païni (Hypothèse 4)

    08 mai 2011 ( #Textes )

    si je commence pour te parler par inventer ici même une cuisine c’est que je sais par avance que les formes d’existence exigées par la méconnaissance de ce qu’est savoir et faire connaissance sont à faire connaître avant même de pourvoir espérer tenir...

  • Hypothèses de cuisine, de Philippe Païni (Hypothèse 3)

    01 mai 2011 ( #Textes )

    notre existence est menée par les formes non existentielles de la quantité c’est la quantité qui donne la mesure et l’unique de l’esthétique destinée à rendre visible et commune une forme d’existence imposée mais si visible et partout qu’on ne peut pas...

  • Hypothèses de cuisine, de Philippe Païni (Hypothèse 2)

    24 avril 2011 ( #Textes )

    je fais avec toi une forme de vie qui n’est pas une forme de livre mais l’envol entre les pages du livre de nos nouvelles lèvres ainsi nous disposons sur la mer et dans les forêts et qui coule dans les grandes artères de la ville une bibliothèque entière...

  • Hypothèses de cuisine, de Philippe Païni (Hypothèse 1)

    17 avril 2011 ( #Textes )

    maintenant si tu me demandes pourquoi je m’assois à cette table pour quelles raisons supérieures il y a que je m’assois à cette table face assis à toi assis à cette table je ne pourrai te répondre sans t’inviter d’abord à me suivre face à face qu’ensemble...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories