Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 20:19

 

 

Nous avons fui nous avons la lumière laissé passer, respiré étouffé la lumière comment, lorsque plus rien ne parle et la lumière et du soir au matin et bien moins que la brèche, refermée. Nous avons couru loin et l’espoir lorsque nous avons fui l’espoir, nous avons couru oui. Loin si loin comment le corps n’a pas suivi comment, quelle distance quelle limite, lorsque la pensée plus loin que les murs les barreaux ignore, la pensée lorsque la pensée et le simple désir de s’échapper échapper fuir, le corps le trou la grotte s’échapper échapper fuir. Ce monde où le jour jamais le jour la lumière, jamais, la lumière. Ce monde où. 

 

 

Nous avons fui nous avons la lumière laissé passer, respiré étouffé la lumière comment, lorsque plus rien ne parle et la lumière et du soir au matin et bien moins que la brèche, refermée. Nous avons couru loin et l’espoir lorsque nous avons fui l’espoir, nous avons couru oui. Loin si loin comment le corps n’a pas suivi comment, quelle distance quelle limite, lorsque la pensée plus loin que les murs les barreaux ignore, la pensée lorsque la pensée et le simple désir de s’échapper échapper fuir, le corps le trou la grotte s’échapper échapper fuir. Ce monde où le jour jamais le jour la lumière, jamais, la lumière. Ce monde où.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories