Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 20:54

 

Nous signalons une lecture de Yannick Torlini, le 19 octobre à 14h30 à Pau, à l'occasion du festival Le Grain de la Voix.

Des extraits de Camar(a)de, à paraître en avril 2014 aux éditions Isabelle Sauvage, y seront lus par l'auteur.

Venez nombreux/ses.

 

 

http://www.ecrireunmouvement.com/legraindelavoix2013/

 

 

ENTRÉES GRATUITES
LES ADRESSES DES PARTICULIERS SERONT COMMUNIQUÉES SUR RÉSERVATION.
POUR LES AUTRES REPRÉSENTATIONS, LA PLUPART DES JAUGES SONT LIMITÉES, RÉSERVATIONS VIVEMENT CONSEILLÉES.

RENSEIGNEMENTS & RÉSERVATIONS : 05 59 40 72 93

 

 

 

Né en 1988 à Nancy, poète et explorateur de la malangue, Yannick Torlini est le fondateur du collectif Tapages (http://tapages.over-blog.fr/), qui s’attache à mettre en avant les liens entre corps, voix, et langue, dans un activisme du poème au quotidien.

Il a publié en 2012, aux éditions l’Harmattan, une étude sur Ghérasim Luca : Ghérasim Luca, le poète de la voix : ontologie et érotisme.

Ses dernières publications poétiques : La malangue (éditions Vermifuge), Paysages du corps duel (Le Coudrier), et Camar(a)de (à paraître en avril 2014 aux éditions Isabelle Sauvage).

Il participe à de nombreuses revues, dont Doc(k)s, Ouste, L’Assaut, Contre-allées, Art matin, Boxon, Phoenix, Place de la Sorbonne, Dissonances

 

 

 

Présentation des textes lus :

 

Camar(a)de – à paraître en avril 2014 aux éditions Isabelle Sauvage – et Rien(s) sont deux textes issus d’un cycle poétique sur le devenir-autre. Syntaxes disloquées ou phrases brisées par la typographie s’y côtoient pour tenter de faire émerger la malangue : cette langue qui échappe à la langue, et qui cherche à faire entendre l’étrangèreté de l’individu aux prises avec son temps.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories