Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 21:46

 

 

la voix la route tourne la route la voix

je te prends en voix tu me rends 

nous irons nous rirons 

en Laponie en Cacophonie en Illyrie

toutes voix dehors 

je rentre mes envois

tu me rends mes renvois

nous rirons en route nous irons en tournée

avec

les Samis les Phonies les Lyries

pour

que je crie que tu ries que je crie

sur

la voix la route la voix

tourner autour

de ton tour de mon tour

nous tournons nous

à l’émeute

nos voix balbutiantes

nos balbutiements voient 

les cris et les ris

les rhizomes les roms les hommes

tournent un petit tour et s’envoient

dans nos voix la route crie 

sans carte ni graphie

sur les petits bateaux de nos balbutiements

tu tournes ma voix 

dans l’émeute 

petite flotte et grande caravane

de nos vitesses de nos voix de nos vies

rameutons

tous les balbutiements

sans jamais arriver

à détourner

ce qui tourne dans nos voix

dans ta voix

ameute

sans armes les larmes sans

ici ou là-bas

demain ou hier

balbutie les meutes

et rameute les voix

sur la route de l’émeute

nous ramons avec tous les roms

nous rimons la balade et mourons de rire

quand la voix de son maître 

aboie sans voix l’ordre sans loi

dévoyons l’aboiement

le mensonge ne voit pas nos songes

nous voyons les déboires

des sans voix et sans papiers

buvons 

en balbutiant 

toutes les voix de toutes

les vies qui font sans

avec rien

pour tourner la page

d’une vie de voix d’une voix en vie 

dans toutes les voix de l’émeute

balbutiante

sans lendemains qui chantent

sans attendre maintenant

la main de chaque voix

la voix de chaque main

le poème le passage

de ta voix dans ma voix

dégage

les grosses voix les grandes

pour nous écouter

dans nos balbutiements

nous sommes toujours des débutants

dans nos recommencements

bavardons bavassons bégayons

tous nos barbares en voix

nous nous entendons

comme émeute de voix

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories