Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 12:28

 

 

 

 

PARFOIS, RIEN NE PEUT, PASSER ENTRE LES MAILLES, DES MATINS, TOUT LE TEMPS. OUI PARFOIS ÇA SE BLOQUE. DANS L’IDENTIQUE. L’IDENTIQUE À MOI, QUI ME FIGE, COMME UN MIROIR, SANS TAIN. MON MOI EST D’UNE TRANSPARENCE, OPAQUE DANS LE QUOTIDIEN. DE LA PAROLE. ÇA S’ÉTEND ET S’ARRÊTE, DISPARAÎT, DANS UNE BRUME DE SIGNIFICATIONS, MAIS ÇA VEUT. MOI AUSSI. LE MOI QUI ESSAIME, DANS LA LANGUE PRESQUE. ÇA VEUT. ACCÉDER AU NOMMÉ, AU NOMMABLE, DANS L’EXISTENCE INNOMMABLE, DES VALEURS. TOUT A UNE VALEUR, MÊME LE MOT. LE MOT EST UNE MARCHANDISE, UN CORPS QUE L’ON VEND, LOUE, ACHÈTE. ACHÈTE-LE, TON CORPS. IL LE FAUT. CHAQUE MATIN. CHAQUE MATIN JE M’ACHÈTE, DANS LA LANGUE PRESQUE, LA LANGUE PRESQUE MOI. JE ME CHERCHE. JE SUIS NULLE PART. JE SUIS DU SENS. UN SENS UNIQUE. LE SENS À SENS UNIQUE, ÇA NE PASSE PAS, DANS LA LANGUE, LA LANGUE DE RIEN. LE RIEN, TOUT AU FOND, DE MA MANIÈRE. MA MANIÈRE D’HABITER L’ICI. MA MANIÈRE ROGNE, ET RONGE LE TOUT, DU TROU DE MA LANGUE. UNE IMPASSE. UNE IMPASSE D’EXISTER DANS, LE MAINTENANT. LE MAINTENANT DE JAMAIS. JE SUIS EN PASSE D’EXISTER, DANS, LE PASSE-PASSE DE LA PAROLE, VIDE. ÇA PASSE, ÇA REVIENT. ON N’ÉCHAPPE PAS À. ON N’ÉCHAPPE PAS À, L’EXISTENCE. JUSQUE, DANS LE LANGAGE, SANS DIMENSIONS.

 

 

 

 

 

Yannick Torlini

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories