Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 00:00

 "Le jazz est une musique de chair. Le son passe partout dans le corps. » 

 

Tapages accueille la contrebassiste Joelle Léandre qui a accepté de nous laisser diffuser sa musique et ses écrits.

 

La contrebasse est à prendre à bras le corps et quand s'ajoute à cette danse musicale une voix venue des origines c'est toute une vie mumurée, grésillante et parfois brutale qui apparaît entre les bras et dans la gorge de Joelle :

 

 

 

 

 

"J’écris également. Nous vivons dans une société où le composer prévaudrait sur l’improviser, l’oral. Découpage du monde que nous retrouvons dans une certaine conception occidentale du corps ; le corps dressé, figé dans un répertoire, replié sur certaines positions, sur un certain rendement, qui entretient un rapport étriqué à la respiration, à l’interprétation. Le corps policé, où proposer une interprétation relève de l’hérésie : il faut coller à la partition, ou bien être Glenn Gould. Toutes les interprétations se ressemblent, à un déplacement près, toutes les émotions sont cadrées.

 

[...]

 

Avec un poète, nous travaillons tous deux dans l’oralité. Le premier poète, Homère, l’aède, dit et scande. Travailler avec des poètes constitue pour moi un grand plaisir. La rencontre poétique se joue nécessairement à deux, en corps à corps, en intimité ; sentir les vibrations, la gestuelle, la rythmique, du lecteur, de l’acteur, de l’actant – sa spontanéité. Et se jeter à l’eau, à deux, dans le son en se faisant confiance, faire circuler des flux d’amour, se heurter se bousculer aussi, construire déconstruire. Vivre qu’est-­‐ce sinon tout cela à la fois, simultanément, successivement ?"  pour lire en entier ...

 

 

 

Et voici deux titres joués en duo avec Akosh S.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories