Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 12:14

 

 

 

 

je m’évite je     me proche     rapproche     évité     raccroché décroché je     m’évite je     me parle dans     l’évitement de je parle     je dis parfois des choses justes     j’évite je     m’évite dans mon quotidien je     me vis au quotidien mais     pas aujourd’hui     pas aujourd’hui je m’évite dans     ma vie d’évitements     je me dévie     je me dévide     ça déroule raccroché décroché presque je     pas moi     dis non oui     presque je     pas moi     j’évite j’     évite d’éviter je vite     je vite pas le temps je     vite au quotidien traîne lent ralenti relent de moi     je m’évite     de me rencontrer     je m’évite dans la rue au travail     dans ma langue je     m’évite je m’évite de me parler je m’évite     pour ne rien dire     j’évite     de me parler en face à face     je     m’évite     au fond de mon corps évité     évite     je me vis au quotidien mais     j’évite     mais     pas aujourd’hui     je m’évite

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 01/03/2011 16:28



J'ai toujours pensé qu'il y avait tout un travail exaltant à faire sur l' évit/d/ement. Voilà qu'en plus je me prends à penser qu'on peut se re/ra/a/p/p/ccrocher (j'en oublie ?)... Les
possibilités entrevues me filent un bienheureux tournis. Comme j'aime cet exercice !



Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories