Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 15:42

ou bien : ne plus tenir cette position, ne plus admettre la gangrène du présent, et cette succession de maintenant + ici + chaque jour + demain ou bien, l’auto-persuasion : le monologue de votre peau, jusqu’au silence. ici la lutte est avant tout, le travail du sol avant tout, le modelage du corps et de l’os. le paysage est celui de nos têtes fières, de nos cheveux clairsemés, nos têtes nos cervelles sillonnées, trouées par. et la crasse. et cette absurde idée cette, absurde volonté, de tout changer, jusqu’à notre façon de mourir notre façon même d’exister. car ici nous mourons, camarades, dans le sang, la merde, et la menace de l’immobilité. nous mourons comme les mouches, et vos espoirs déjà presque vaincus nous crevons oui, à vos portes fermées, devant vos jours bien balisés, dans les treillis du quotidien et le mutisme de ceux, qui n’ont plus la force de. qui n’ont plus. et. ici oui : nous souhaitons mourir autrement.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories