Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 12:00

 

 

 

 

en un tour de main en un coup

de cuillère à pot en un rien

de temps en un clin

de vie

en un rien

demain

en un coup d’œil en un tour

de vis en un mot

comme en cent

la cuisine toujours commence par perdre

ses repères

en un retournement

en un

tour de rein

en un tout-en-un en deux

temps trois mouvements

la cuisine creuse son inutilité dans

l’utilité déclarée de ses objets

le travail à mains nues déshabille l’indécence des ustensiles

inexorablement la propreté d’une cuillère nous pend la tête en bas

déforme les visages dans l’inox

dans l’étincellement de la monstruosité

dans l’effondrement des plafonds

dans la remontée du sol  

en un instant d’inattention extrême

extrêmement se tend le fil de l’histoire

dans l’orbe de la cuillère tourne l’ensemble de la cuisine

les arrangements du sens

les agencements du rance

dans la petite cuisine politique on touille

on touille tout avec la même cuillère

en faisant croire à chaque fois que ce n’est pas la même cuillère

on laisse entendre que changer la cuillère suffit à rendre mangeable le rata ignoble de l’histoire

et l’histoire s’écrit une cuillère pour papa

une cuillère pour maman

on finit par tout avaler à la

pelle pêle-mêle sans même

s’en rendre compte

ainsi

on a mille fois papa maman pour se gaver

puis on fait son rot

dévotement on rote

on vote pour nos déroutes

on prend l’instinct de l’intestin pour un destin

du stade anal au stade national la gymnastique démocrate fait transpirer le corps électoral

dans la cuisine

qui est une contre-cuisine politique

on passe la démocrasse au gant de crin

on gratte ses démocroûtes 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories