Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 23:13

ce que l’on se raconte, pour étancher le temps. la peur. l’ennui et. ce que je tais encore et pour des siècles et des siècles ici, rien d’autre que l’agonie d’un monde je t’écris ce rien, tout ce que je tais je t’écris la guerre ceux qui me tuent, me dévorent, me creusent. le désastre des matins. l’ennemi chaque jour fils chaque jour l’agonie d’un monde lutter contre. lutter pour. lutter sans : je te dirai ne plus être ne jamais. avoir été cet homme à. survivre. depuis ce vide je reprends ici je t’écris changer le mot. changer être changer devenir. encore. et malgré. changer changer.


je t’écris ces matins qui me tuent et ce que l’on se raconte, pour un instant et des siècles, ne plus. je t’écris exister ces matins survivre, au désastre, le sinistre, ce qui étouffe fils je t’écris écrire ma chair ces matins, je t’écris raconte. comment chaque jour ne pas baisser les bras chaque jour poursuivre. le mot. la phrase. le corps. la lutte. ce que l’on se raconte pour. encore.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories