Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 15:26

 

 

[ la route ; l’instant ]

l’avancée progressive de ce qui (dans la peur dans) n’attend pas lorsque la nuit (la peur) est venue lorsque la route s’est arrêtée sous nos pas (eu pas) et vos petites vies bien assises vos petites vies qu’il faudrait replacer bien au centre du corps vos petites vies bien prises dans l’instant [       ] (à venir à)

 

 

 

 

[ parler le regard ; fuir la pesanteur ]

vos petites vies dans le silence dans la [     ] peur (pas eu pas) ce regard jusque dans vos bouches ce qui n’a pas été vu pas été lorsque la nuit nous est tombée dessus lorsque [     ] dans les ombres les cigarettes (pas eu peur nous n’avons) les instants troués nos petites vies si lourdes d’ombres pourtant si lourdes ce que nous fuyons pourtant les instants si

 

 

 

 

[ le brouillard ; dans les instants ]

dans le brouillard vos petites vies dans le brouillard et l’instant cette échappée que nous n’avons pas (peur nous n’avons pas eu) cette [     ] lorsque la nuit est venue plus rapide plus lourde lorsque [     ] le seul fait d’ [     ] éviter le moment venu la terreur et les instants qui (le brouillard l’angoisse) le seul fait d’exister devenait [     ] un aveuglement

 

 

 

 

[ plus vouloir ; plus résister ]

nous n’avons pas eu peur (pas eu) jamais lorsque la nuit jamais (eu peur pas eu) dans notre dos s’est [     ] approchée s’est disloquée la nuit [     ] dans notre dos (plus vouloir) et le souvenir et les silhouettes (peur pas eu pas) ce désastre où le corps plus résister plus rien vouloir plus rien le corps la nuit les ombres le dos

 

 

 

 

[                    ;                    ]

rien le corps [     ] rien le [     ]

 

 

 

 

[ cette guerre ; la soudaineté ]

quand plus rien n’avance quand [     ] l’immobilisme plutôt que (la peur la) stabilité dans cette nuit soudaine cette nuit nous arrêtés vous immobiles dans [     ] vos [     ] petites vies la guerre du corps contre le corps vos petites vies et [     ] ce qui a disparu avec le jour lorsque nous n’avons pas eu peur lorsque ce qui a (pas eu la peur pas) disparu

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Tapages
  • Tapages
  • : Tapages, c'est les attardés de l'avant-garde. Tapages, c'est du réchauffé, parce que la cuisine c'est pas notre truc. Tapages, c'est ceux qui croient qu'on a encore un corps en état de fonctionner. Tapages, c'est ceux qui pensent que le poème est un corps en action.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories